Tres Rios - Costa Rica
+506-8973-2496
voyagesaucostarica@gmail.com

La culture festive des indigènes du Pacifique sud

Voyage à la carte en toute liberté, en toute sécurité !

La culture festive des communautés indigènes du Pacifique sud

Le Costa Rica possède des refuges pour certains groupes indigènes du Pacifique sud (Cabécares, Borucas, Guaymies). Les communautés de Ujarrás, Boruca, Térraba, Limoncito de Coto Brus, Abrojos Montezuma et de la péninsule d’Osa, possèdent une culture ouverte aux étrangers.

Les cultures indigènes du Pacifique sud sont uniques

indigènes du pacifique sud sud costa rica voyageDepuis les conquistadors espagnols, certaines populations indigènes du Pacifique sud ont perdu leurs langues et leurs cultures. Cependant, quelques exceptions subsistent : les borrucas fabriquent leurs masques en balsa ou en cèdre et de grandes corbeilles en “osier” (hombre grande) mais aussi des instruments de musique tels des tambours, des flûtes ou des maracas. Ils célèbrent la fête des Diablitos et des Negritos. Bien que la culture soit toujours présente, leur mode de vie s’apparente à celle des Costariciens.

Les Guaymis sont des semi-nomades qui vont du Panama au Costa Rica grâce à un accès libre de la frontière. Ce sont des producteurs de café reconnus. Leurs vêtements sont traditionnels et très colorés avec le port du Chacaras (une sacoche typique). Ils habitent dans une double structure : une « cuisine » en paille et une maison aux murs de bois ou de bambou avec un toit en tôle.

La fête des petits diables (fiesta de los Diablitos) :

Cette fête des indigènes du Pacifique sud est la célébration annuelle de la résistance indigène face à l’envahisseur espagnol. Trois personnages différents sont représentés : le taureau (qui représente l’espagnol) et les diables ( les petits et les grands qui dirigent ). C’est l’occasion au son des tambours, des guitares mais aussi de l’accordéon de prendre sa revanche sur l’envahisseur.

Les déguisements sont préparés par les acteurs à partir du 28 décembre, la fête commence le 30 et se termine le 2 janvier avec la mise à mort du taureau sur la place du village. Les vêtements sont simples, mais les masques sont somptueux ! Ils sont en bois et colorés de teintures naturelles. La Fiesta de los Diablitos est principalement pratiqué par les Borucas.

La fête des petits noirs ( Negritos )

Cette fête, qui a lieu début décembre est similaire à Los Diablitos. Le visage est enduit de charbon et si l’on retrouve les grands diables qui mènent la danse, le taureau est par moment remplacé par une vache, une jument ou est tout simplement absent. La fête des petits noirs est majoritairement pratiqué par les Guaymies.

Musée communautaire indigène de Boruca

Cette bâtisse en forme de rancho (hutte traditionnelle fabriqué en « roseau ») sert avant tout à sauvegarder et à perpétuer les traditions des populations indigènes du Pacifique sud. C’est un centre d’apprentissage de l’artisanat où l’on peut observer les techniques de travail du bois ou de teinture.

Musée communautaire indigène de Térraba

Le musée communautaire indigène expose principalement des flèches, des arcs et de nombreux outils traditionnels. Ce lieu fait partie d’un ensemble culturel où la place de la médecine traditionnelle par les plantes est importante.

Nous sommes disponibles sur notre formulaire de contact, sur Facebook ainsi que sur Instagram. A bientôt !