Tres Rios - Costa Rica
+506-8973-2496
voyagesaucostarica@gmail.com

Les espèces de Coco l’ile de « jurassic park » menacées

Voyage à la carte en toute liberté, en toute sécurité !

Les espèces de Coco l’ile de « jurassic park » menacées


espèces-invasives-costa-rica-voyageL’île de Cocos est mondialement connue pour ses paysages à couper le souffle ainsi que ses cascades majestueuses et ses plages d’eau turquoise et transparente. Ces dernières sont idéales pour faire de la plongée et avoir de la chance d’observer des requins marteaux, des raies mantas et plein de poissons colorés !

Ses forêts denses habitent également une faune et une flore impressionnante. Les scientifiques ont recensé plus de 235 espèces de plantes dont 70 sont endémiques, 362 insectes don 64 endémique ainsi que !’ espèces d’oiseaux d’ont 4 endémiques.

Ces paysages sont d’ailleurs ceux que vous pouvez observer dans les premières scènes du film Jurassic Park de Steven Spielberg !  En effet, ce sont les plages de l’île Cocos que l’on aperçoit lors des premières prises aériennes faites depuis un hélicoptère.

Mais cette île paradisiaque qui est un véritable écrin de biodiversité est malheureusement en danger.

L’équilibre de l’île mise en danger à cause des espèces invasives

Une très grande partie des extinctions d’animaux et de plantes sont dues à l’introduction volontaire ou non d’ espèces invasives dans les écosystèmes.

Il est tout de même important de préciser que les espèces invasives d’un territoire ne lui sont pas forcément étrangères. En effet, une espèce présente sur un territoire peut devenir invasive pour ce dernier si le nombre d’individus de cette dernière devient trop important et altère le bon fonctionnement de l’écosystème.

Ce phénomène représente un réel danger pour les espèces autochtones ainsi que les espèces endémiques à travers différents procédés tels que la prédation, la transmission de nouvelles maladies, l’hybridation ou parce qu’elles entrent en compétition avec d’autres espèces.

Nous allons aujourd’hui prendre l’exemple de l’île cocos qui est particulièrement affectée par ce phénomène.

Les procédés par lesquelles de nouvelles espèces invasives peuvent arriver sur un territoire

espèces invasives, mondialisation, tourisme, île coco,

La mondialisation et l’arrivée du tourisme ont été des facteurs déterminants qui ont contribué à l’introduction de nouvelles espèces dans les territoires. En effet, ces dernières peuvent être introduites accidentellement dans les transports ou le commerce de semences par exemple. Ces espèces peuvent également être introduites de manière intentionnelle pour des activités telles que la chasse, la pêche ou encore le jardinage (plante ornementale), ou l’adoption.

 

L’impact des espèces invasives sur l’île deCocos au Costa Rica

L’île Cocos est une île qui est reconnue par sa beauté et la biodiversité exceptionnelle qu’elle abrite. Ces caractéristiques lui ont notamment values d’être reconnue et classée comme patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pendant de nombreuses années, les pirates et les pêcheurs ont introduit des espèces d’élevage sur l’île pour se nourrir. Ils ont alors introduit le café, le maracuja, les chèvres et les cerfs. D’autres espèces quant à elles ont été abandonnées sur l’île et se sont reproduit rapidement telles que les chats par exemple. Et enfin, certaines espèces sont arrivées comme passagers clandestins dans les bateaux tels que le rat d’égout. le problème est que comme mentionné précédemment, ces espèces envahissantes peuvent être dévastatrice pour l’île et pourrait provoquer l’extinction de certaines espèces endémiques, il est donc important de les éliminer ou de les contrôler.

espèces invasives, chèvre, costa rica voyage, agence francophone, sur mesureespèces invasives, chat, îles cocos, costa rica voyage, agence francophone, sur mesureespèces invasives, cochons, costa rica voyage, agence francophone, sur mesureespèces invasives, souris,costa rica voyage, agence francophone, sur mesure ile cocos,

Les chèvres et les biches par exemple s’alimentent des jeunes pousses des arbres et finissent par abîmer de manière inquiétante les forêts de l’île.

Les souris et les cochons quant à eux, mangent les insectes ainsi que les racines des plantes ce qui a également de graves conséquences sur la biodiversité de cette dernière.

Les chats sauvages et les rats participent également à ce problème environnemental en s’attaquant aux oiseaux de l’île.

Actions mises en place pour éradiques les espèces invasives de l’île de Cocos

De nombreuses actions ont déjà été mises en place pour répondre à cette problématique. En effet, en 2005 le MINAE (Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et des Télécommunications Espagnoles)  a proposé un plan d’éradication pour six espèces invasives sur l’île de Cocos, et ce en quatre phases : Établissement du projet, Opération hélicoptère, Suivi de l’éradication, et Surveillance post-éradication.

En 2008, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et du Fonds français de développement (DFF) ont données une somme de 3 millions de dollars pour financer un projet qui avait pour but d’éliminer les porcs, les chèvres, les rats et les cerfs de l’île Cocos.

Venez en parler avec nous sur notre formulaire de contact, sur Facebook ainsi que sur Instagram. A bientôt ! Organisez votre voyage sur mesure en remplissant ce formulaire en cinq minutes !